Notre métier d’aménageur foncier

Fort de son expérience depuis plus de 40 ans sur le territoire vendéen, Vendée Aménagement se positionne aujourd’hui comme le véritable partenaire de la politique d’aménagement urbaine des communes de Vendée.

Attentif aux aspirations des collectivités et des habitants en Vendée, notre entreprise s’inscrit dans une démarche ECO-RESPONSABLE et aménage le paysage urbain de demain en respectant environnement et qualité de vie.

L’évolution des modes de vie et des besoins des populations stimulent nos réflexions et les actions concertées pour permettre aux collectivités de contribuer à l’amélioration des espaces de vie.

Fondés sur des valeurs de tradition et de qualité, les nouveaux concepts développés par Vendée Aménagement vous apporteront, grâce à sa connaissance du marché et de la législation, garantie et certification.

VOICI LES DIFFERENTES PHASES D’AMENAGEMENT :

I. TOUTES LES ETUDES :

A. ETUDE ZONES HUMIDES

Avant d’engager les études de conception, nous sollicitons toujours un bureau d’études environnement pour établir un diagnostic zones humides. Cette étude permet de faire un état des lieux du terrain pour identifier les enjeux liés à l’eau, liés à la biodiversité et au paysage.

B. ETUDE FAUNE/FLORE

Cette étude permet de recenser les enjeux écologiques d’un site (faune et flore en place, existence de zones de protection etd’inventaire). Cela permet d’orienter le développement du projet dans un souci de réduction maximum des impacts potentiels duprojet sur le milieu naturel et les espèces présentes.

C. ETUDE DE SOL

Elle permet d’avoir un aperçu de la nature du sol, cette nature du sol pouvant avoir une influence sur la construction, notamment sur les fondations, le terrassement, le drainage.

D. RELEVE TOPOGRAPHIQUE

Ce relevé complète le bornage du terrain et permet de cartographier le terrain. Il facilitera l’implantation des futures constructions par rapport aux courbes de niveaux, aux distances liées aux limites de propriété, aux limites de hauteur et nous permet d’optimiser la conception de notre projet.

II. 1ere PHASE DE TRAVAUX

Cette première phase de travaux consiste en la viabilisation du projet et peut durer, selon les différentes étapes listées ci-dessous entre 4 et 5 mois selon la taille du projet, la météo, les intervenants etc… 

A. IMPLANTATION ET BORNAGE DES PARCELLES

Le cabinet de géomètre en charge du suivi de cette opération intervient sur site pour indiquer par des repères de couleurs les travaux à réaliser et leur emplacement, ainsi que pour délimiter les futurs lots.

 B. DECAPAGE

Le travail de décapage consiste à retirer la terre végétale de la surface du terrain à aménager. Cette terre est stockée sur site pour réutilisation ultérieure dans le cadre des aménagements d’espaces verts, ou évacuées.

C. TERRASSEMENT

Cette opération consiste à modeler le terrain pour lui donner la forme prévue (selon permis d’aménager obtenu) et définitive après l’avoir décapé.

D. RESEAUX

branchement des eaux usées et pluviales Assainissement : L’objectif de cette phase de travaux est d’évacuer les eaux d’écoulement par la création de réseaux enterrés :

  • Le réseau EU pour les Eaux Usées
  • Le réseau EP pour les Eaux pluviales

Pour ce faire, il faut d’abord creuser des tranchées dans lesquelles sont déposées les canalisations.

Eau potable : Création de réseau d’eau potable desservant le futur projet et mise en place des citerneaux sur chaque lot.

Branchement-éléctrique-et-gazRéseaux souples : Les réseaux souples comprennent l’électricité, le gaz, et les télécommunications. La création de ces réseaux implique le passage de branchements en souterrain et la mise en place sur chaque lot des compteurs correspondants.

 

  

 

E. REPROFILAGE ET EMPIERREMENT DE LA VOIRIE

Une fois les travaux de réseaux terminés, l’entreprise de VRD intervient pour remettre en état la voirie provisoire en y ajoutant des matériaux qui permettront de pouvoir y circuler sans danger. Une fois cette 1ère phase de travaux terminée, on considère que l’opération est viabilisée, ce qui nous permet d’obtenir de la commune où se situe le projet, l’autorisation de vente des lots permettant le dépôt des permis de construire pour les clients.

III. 2nde PHASE DE TRAVAUX :

Cette seconde phase de travaux intervient dès qu’une grande majorité des constructions est achevée. Elle consiste en :

  • Reprofilage et empierrement de la voirie
  • Pose des bordures de trottoirs et empierrement des trottoirs
  • Pose des candélabres
  • Réalisation des enrobés de la voirie
  • Réalisation des espaces verts

Après réception avec la commune pour vérifier la conformité des travaux réalisés par rapport au permis d’aménager, le lotissement est considéré terminé et il est possible de transférer les espaces communs (voiries et espaces verts) à la commune ou à l’Association Syndicale du Lotissement.

 

LE MÉTIER D’AMÉNAGEUR EN LOTISSEMENT

Aménager, selon le dictionnaire, c’est disposer avec soin et adresse, préparer méthodiquement en vue d’un usage déterminé.

La mission du professionnel de l’aménagement et du lotissement est d’organiser l’espace en vue de créer de nouvelles rues, de nouveaux quartiers, de les insérer harmonieusement à leur environnement naturel et urbain et de mettre en place les équipements nécessaires à la satisfaction des besoins des populations.

L’aménageur est donc à la fois acteur du développement local, organisateur de l’espace et créateur du cadre de vie de demain de nos concitoyens. Ses responsabilités multiples (économiques, environnementales et sociales) en font un intervenant essentiel dans le développement durable.

Maître d’ouvrage, il assume la responsabilité opérationnelle, intellectuelle et financière de l’aménagement. Il occupe un rôle de premier plan : celui de préparer le terrain préalablement à l’intervention des constructeurs et des promoteurs.

L’aménageur s’entoure d’une équipe de conception pluridisciplinaire regroupant, en fonction de l’importance du projet, les partenaires suivants : bureaux d’études, architectes urbanistes, géomètre experts, ingénieurs VRD etc..